Peinture : comment choisir les couleurs ?

Choisir les couleurs de peinture pour son intérieur est, de mon point de vue, le plus grand casse-tête de la décoration. En effet, pour chaque pièce, il y a une infinité de possibilités ! Difficile d’être sûr de faire le bon choix avec des centaines de teintes à disposition…

Voyons ensemble dans cet article comment s’y prendre pour choisir « en toute simplicité » les teintes pour son intérieur.

Étape 1 : Choisir la marque de peinture

Certains se diront : « ce n’est pas important », ou « pourquoi commencer par la marque si je ne sais pas les couleurs ? ». Or c’est TRÈS important ! Eh oui, le cas classique est de choisir ces couleurs de peinture, puis de se rendre compte qu’elles ne sont pas disponibles dans la marque que l’on souhaite. À partir de là, un vendeur va vous convaincre que cette couleur est « pareil » que votre choix. Mais en réalité, elle ne pourra jamais être identique, et vous avez un risque, certes moyen, mais un risque tout de même d’être déçu.

La première étape est donc de choisir avec quelle marque de peinture vous allez travailler. Si vous faites appel à un professionnel, demandez un devis et la marque avec laquelle il va travailler. Si vous souhaitez peindre par vous même, renseignez-vous sur les tarifs et les finitions envisagées (satin, mat ou velours) en fonction de votre budget. À partir de là, présélectionnez au maximum 2 marques pour lesquels vous réaliserez votre choix de couleurs.

Étape 2 : Obtenir le nuancier

Une fois votre marque de peinture choisit. Pour n’en citer que quelques-unes, les plus courantes sont Ressource, Tollens, Sikkens et Seigneurie pour les professionnels. Et dans la grande distribution vous avez Luxens (Leroy Merlin), Colours (Castorama), Dulux Valentine, Tollens, V33, Ripolin, etc. Dans le haut de gamme, il y a également la très connue Farrow & Ball très appréciée des décorateurs pour ces tons doux et intemporels. Mais aussi de nouveaux acteurs engagés dans le végétal comme Pure & Paint.

Quel que soit votre choix (le propos n’étant pas dans cette sélection préalable), vous devrez obtenir le nuancier correspondant ! Là encore, il y a « presque » autant de nuanciers que de marque, bien que certain soit « générique » (comme le Chromatic®) donc utilisable pour plusieurs d’entre elles.

Pour obtenir ce nuancier de couleurs, si vous passez par un professionnel, il devrait pouvoir vous prêter le sien sans problème. Sinon certains magasins les prêtent également avec des cautions.

>> Vous n’arrivez pas à faire le choix d’une marque ou obtenir un nuancier. Pour ma part, je dispose de nuanciers pour plusieurs marques dans des gammes de prix variés (des plus courantes au haut de gamme). Faire appel à un décorateur vous fait passer donc ces deux premières étapes parfois longues et fastidieuses.

Étape 3 : Parcourir les teintes

Une fois le nuancier à votre disposition, plusieurs éléments à ce méfier ! Le premier est la taille des échantillons de couleur sur celui-ci. En effet, plus la zone colorée est petite, plus il sera difficile de vraiment voir la couleur pour l’extrapoler sur un mur entier. Imaginez regarder un morceau de 2 x 1 cm devant le mur de votre salon 😉

C’est pourquoi il est conseillé de faire sa sélection sur un véritable nuancier professionnel, et non les dépliants donnés en magasin (sauf s’il n’y a que cela pour la marque choisie).

Le second point de méfiance est la proximité des teintes et la manipulation de celles-ci. En effet, il existe des nuanciers avec plus de 1200 couleurs. Ce qui est bien:) … mais aussi encombrant ! Comme elles ne sont pas détachables, les mettre côtes à côtes est parfois une vraie gymnastique. Et on voit souvent, plus de teintes de que celles réellement sélectionnées, du coup cela peut en fausser la perception.

>> Pour pallier au problème de manipulation et de proximité des teintes au maximum. J’ai modifié mes nuanciers de peinture pour que les feuillés soient détachables. Une astuce à ne pas faire si vous le louez, mais dans le cas contraire, c’est très pratique 😉

Étape 4 : Observer sa pièce

Maintenant, passons à votre pièce. Un exemple classique : une chambre avec 4 murs, dont un avec une porte, et un autre avec une fenêtre.

Comme tout est possible, vous pouvez tenter des solutions extravagantes… mais attention ! Les exemples des magazines de décoration avec 4/5 couleur sont mûrement réfléchis. On ne se lance pas dans de telles compositions « à la va-vite ». Cet article se voulant le plus simple possible, je vais donc faire l’impasse sur ces possibilités *bémol

Donc, pour faire simple, si la pièce est petite, deux couleurs suffiront. Pour une pièce de vie plus grande, on peut aller jusqu’à 3 teintes sans trop de risque. Au-delà, *bémol encore. Là deux écoles, soit on sélectionne les couleurs (une clair et une plus soutenue) puis on les place dans la pièce. Soit on choisit sur quels murs vont les couleurs, puis on les choisit.

Étape 5 : Le choix des teintes de peinture (enfin !)

Ultime étape, et je terminerai mon article sur celle-ci, le choix des couleurs. Maintenant que vous avez toutes les clés en main, reste à faire le choix des deux teintes de cette chambre.

Pour garder de la luminosité, il est conseillé de choisir une teinte claire et neutre (blanc, beige, gris doux) accompagnée d’un ton plus prononcé. La tendance est de placer cette couleur plus foncée sur un ou deux murs de la pièce, souvent en tête de lit. Pour le(s) choisir, préférez ceux perpendiculaires à la fenêtre. En effet, plus le mur face à celle-ci sera clair, plus il permettra de diffuser la lumière.

Bien entendu, les possibilités sont multiples. Vous pouvez jouer sur les effets contrastés, ou choisir un camaïeu. Le tout est d’opter pour des tons qui vous plaisent. Si vous ne savez pas comment démarrer, parfois ce poser la question de « qu’est ce que je n’aime pas ? » est plus facile !

Par élimination, vous trouverez des tons dans lesquels vous vous sentez à l’aise… et si jamais vous bloquez réellement, n’hésitez pas à demander les conseils d’un professionnel.

Le mot de la fin : les échantillons de peinture

Enfin, pour poser définitivement votre verdict, ne faites pas l’impasse des échantillons ! Pour cela, l’idéal est de peindre une feuille A4 et de la disposer quelques jours sur le mur. Ainsi, vous pourrez voir l’évolution de la teinte en fonction de la journée.

>> En tant que designer d’espace, j’accompagne mes clients sur les choix délicats des couleurs en fonction de leurs goûts, du style de décoration, de l’ambiance souhaitée, de l’orientation de la pièce, de ses fonctions, etc.

Et rassurez-vous, même si cela parait complexe d’un premier abord, nous arrivons toujours à un choix qui plait ! 😉


Vous êtes intéressé par mes services de design et décoration d'intérieur ?

Consultez mes prestations & tarifs ou contactez-moi pour prendre un rendez-vous.
Je serai ravie de travailler sur votre projet ! 🙂

Vous avez aimé cet article ? Commentez-le !